Undone, la série d’animation pour adultes d’Amazon (disponible depuis le 13 septembre 2019 sur Prime Video en France), créée par Raphael Bob-Waksberg et Kate Purdy (BoJack Horseman),  est ambitieuse et terriblement efficace. Elle surfe sur plusieurs thématiques comme la santé mentale, la gestion du deuil et l’importance de la famille sur une base de science fiction où le temps est l’élément central. 

Elle raconte l’histoire d’Alma, une jeune femme de 28 ans qui, après être sortie indemne d’un grave accident de voiture, découvre un nouveau rapport au temps. Son expérience lui donne la force de chercher à découvrir la vérité sur la mort de son père.

Le premier aspect qui rend cette série particulièrement brillante se situe dans sa forme. Attendez-vous à prendre une vraie claque visuelle. Undone a été réalisée selon le principe de la rotoscopie, un processus de réalisation qui consiste à isoler image par image les contours d’une séquence filmée dans le monde réel pour en faire un film d’animation et, en l’occurence ici, une sorte de peinture à l’huile cinématographique assez incroyable. L’aspect est à la fois réaliste et artificiel, ce qui constitue une esthétique unique et déroutante. Ce qui est intéressant en la matière, c’est qu’il ne s’agit pas d’une simple « gâterie » créative mais d’un choix audacieux et pertinent pour permettre la folie du scénario. Cette technique convient ainsi parfaitement aux événements qui se produisent une fois qu’Alma se réveille et commence notamment à communiquer avec son père Jacob, décédé tragiquement près de 20 ans auparavant, et à pouvoir aussi se mouvoir dans le temps.

Même si la série ne compte que huit épisodes, d’une durée d’environ vingt-trois minutes chacun (soit un total d’environ trois heures), elle se permet d’aller dans tous les sens (sans jamais nous perdre) grâce à une écriture et un développement des personnages à couper le souffle. Rien que pour l’esthétique et l’écriture, Undone doit être vu. Une narration courte, précise et aiguisée, avec ses personnages bien réalisés, ses arcs incroyablement engageants et sa présentation visuelle époustouflante. Au casting, on retrouve des acteurs excellents comme Rosa Salazar qui interprète brillamment Alma, Bob Odenkirk, qui joue le rôle de son père, mais aussi Angelique Cabral, Constance Marie ou encore Tyler Posey.

On ne rencontre pas souvent une série aussi singulière qu’Undone, avec un mélange ésotérique de science-fiction façon Kurt Vonnegut (Abattoir 5) et de drame familial intime explorant la maladie mentale, le traumatisme générationnel et la tradition chamanique. La série joue sur une ambivalence qui fonctionne extrêmement bien : Alma a-t-elle réellement un pouvoir extraordinaire ou bien a-t-elle, plus simplement, des hallucinations liées à une maladie psychique ? Absolument magnifique à regarder, cette série se déroule ainsi comme un rêve fébrile mais, il faut vraiment le préciser, reste parfaitement ancrée dans le réel grâce à des personnages attachants et réalistes, ainsi que par l’utilisation maligne d’une humour noir très bien utilisé.

Vous n’avez sans doute jamais rien vu de tel, alors assurez-vous de voir Undone et de rattraper ainsi le temps perdu, comme ce fut le cas pour moi.