La reprise du texte « les règles du savoir-vivre dans la société moderne » de Jean-Luc Lagarce au studio Hébertot à Paris 17ème par la comédienne Sophie Paul Mortimer est un délicieux moment de douce sage folie philosophique et pratique de l’existence à expérimenter, sans nul doute !

Naître, ce n’est pas compliqué. Mourir, c’est très facile. Vivre, entre ces deux événements, ce n’est pas nécessairement impossible. Il n’est question que de suivre les règles et d’appliquer les principes pour s’en accommoder, il suffit de savoir qu’en toutes circonstances, il existe une solution, un moyen de réagir et de se comporter, une explication aux problèmes, car la vie n’est qu’une longue suite d’infimes problèmes, qui, chacun, appelle et doit connaître une réponse.

Voilà le pitch du texte de Lagarce qui, d’un écrit de la fin du XIXème siècle par la baronne Staffe, délivrant des conseils enjoignant aux gens de la haute à ne pas déroger aux bons usages, en a fait un texte d’une finesse absolue, immensément malicieux et caustique. C’est la vie qui y est contée, mais façon baronne, où tout est simple sur terre, pour peu que l’on respecte les règles où, de la naissance à la mort, rien n’échappe aux canons du bon goût officiel.

Une vie ainsi réglée comme du papier à musique qui offre à la comédienne Sophie Paul Mortimer de pousser les pions de sa mélodie, pleine de drôlerie pamphlétaire et d’une vraie folie expressive. Car si cette pièce a déjà été plus d’une fois interprétée, l’actrice ici habite le personnage avec une vraie fraîcheur déroutante mais bienfaisante. Sophie Paul Mortimer se déploie ainsi sur la petite scène du cosy studio Hébertot, vidée de tout artifice si ce n’est une méridienne offrant le seul point où elle fait halte, boit et respire. Vêtue d’une robe de femme du monde et d’une étole avec laquelle elle se bat parfois, elle livre son texte comme une vraie performance. Une véritable fougue combative semble l’habiter qui permet de captiver le spectateur dans cette revisite de l’existence où la mort se cache constamment, comme une probabilité de la vie…

LES RÈGLES DU SAVOIR-VIVRE DANS LA SOCIÉTÉ MODERNE
de Jean-Luc Lagarce,
Mise en scène de Roger-Daniel Bensky
Avec Sophie Paul Mortimer
Concepteur de la lumière Gérald Karlikow
Élaboration du costume Gaëlle Lépinay
Le Studio Hébertot 78 bis Boulevard des Batignolles – 75017 Paris