Certains puristes regretteront les nombreux featuring qui diversifie la proposition, mais d’autres lunettes sont disponibles. Je préfère pour ma part me munir de celles permettant de voir chez Santana cette faculté constante d’adaptation, du talent à savoir s’enrichir de la culture de l’autre… tout en gardant un son, un feeling et un style unique. Et pourquoi ne pas aller jusqu’à dire, la faculté d’accueillir un artiste différent comme une bénédiction offerte pour accomplir des miracles ensemble pour paraphraser le titre de ce nouvel album Blessings & Miracles, sorti le 15 octobre.

Quinze, c’est d’ailleurs aussi le nombre de titres dans lesquels interviennent en plus de l’habituel Rob Thomas, Chris Stapleton, G-Eazy, Diane Warren, Steve Winwood, Chick Corea, Rick Rubin, Corey Glover, Ally Brooke, Mark Osegueda, Kirk Hammett , Ally Brooke, American Authors ou Narada Michael Walden, entre autres. On appréciera aussi la voix et les claviers de son fils Salvador Santana, et l’interprétation magnifique d’un titre par sa fille, Stella Santana.

Et mon coup de cœur personnel se partagera entre Peace Power avec la voix grailleuse de Corey Glover, de Living Colour et la somptueuse prière Break chantée par la texane et chrétienne Ally Brooke découverte par X Factor US puis passée par le girl band Fifth Harmony.

Santana repousse les frontières de la musique en général, mélangeant les genres et délivrant des messages qui lui tiennent à cœur. Mes oreilles et mon cœur apprécient !